Slider

Le 141ème Championnat de France du Chien de Race met le cap sur l’innovation

Pour la première fois de son histoire, le Championnat de France du Chien de Race innove sur de nombreux plans, par rapport aux précédentes éditions !

Jusqu’alors, les participants à un championnat de France étaient « habitués » au déroulement d’un championnat sur deux jours (Le Bourget 2018), trois jours (Longchamp 1998) ou une semaine (Championnats de France dans les années 80). Cette année, il se déroule sur une seule journée, le dimanche 2 juin 2019, avec la veille, une deuxième exposition (CACS) avec des Spéciales de race.

Deux expositions parfaitement complémentaires

Le Championnat de France 2019 se déroule sur une journée, permettant de mettre les 10 GROUPES sur un pied d’égalité – tous sont exposés et jugés le même jour.

Cela permet SURTOUT, aux visiteurs, de voir l’ensemble des races sélectionnées et élevées dans notre pays, dans les rings, et de découvrir la richesse des dix groupes de race : il s’agit d’un point très important soulevé par les visiteurs, au fil des années, souvent déçus de ne pas trouver « la race » qui les intéresse.

Pour faciliter l’homologation des nombreux titres en compétition (Champion de France de Conformité au Standard, Champion de France Jeune, Champion de France Vétéran et même le titre de Champion International de Beauté – FCI si le chien remporte le CACIB du Championnat de France), se déroule le samedi 1er juin 2019, une exposition nationale (CACS) composée exclusivement de Spéciales de races, en collaboration avec les associations de races concernées, afin que sur le même week-end, un chien soit susceptible de remporter 2 CACS entrant en ligne de compte pour l’homologation du titre de champion de France de Conformité au Standard.

A ce sujet, en examinant le palmarès des précédentes éditions, nous avons également remarqué que la participation étrangère était de plus en plus importante et de qualité avec des chiens étrangers remportant le CACS de championnat – soulignant l’intérêt évident de cette exposition auprès des éleveurs européens. Malheureusement, nombre de ces chiens demeurant à l’étranger qui remportent le CACS de Championnat ne reviennent pas dans notre pays, afin de remplir les conditions d’homologation. Pour leur « faciliter » une éventuelle demande d’homologation, l’organisation d’un CACS la veille avec une spéciale de race, sous un autre juge que celui du Championnat, leur permettra de remplir deux des conditions d’homologation du titre.

Plusieurs titres homologables plus rapidement

Pour le titre de champion de France, les exigences à remplir pour l’homologation, par exemple, d’une race du Groupe II non soumise au travail, sont les suivantes :

  • 1 CACS en championnat de France ou Nationale d’Elevage ou 2 RCACS en championnat de France ou Nationale d’élevage (obtenues dans un intervalle de 2 ans)
  • 1 CACS ou 2 RCACS en spéciale de race (exposition nationale ou internationale)
  • 1 CACS en exposition internationale CACIB
  • TAN ou Brevet de travail
  • Dysplasie des hanches A ou B
  • Identification génétique

Si un lauréat du CACS le dimanche (Championnat) et le samedi (Spéciale de race) possède déjà un CACIB, le TAN, un résultat DH et son empreinte ADN, il pourra dès la semaine suivante FAIRE SA DEMANDE auprès de son CLUB DE RACE qui ensuite fait parvenir l’ensemble des DOCUMENTS DEMANDES au service d’homologation des titres de la Centrale Canine.

 

Ce qui réduit considérablement la durée entre l’obtention du CACS de Championnat et l’homologation effective du titre de Champion de France de Conformité au Standard.

Pour mémoire, les CACS ou RCACS doivent être obtenus sous au moins 3 juges différents dont au moins un juge français. Après l’obtention du CACS ou de la 1ère RCACS du Championnat de France ou de la Nationale d’Elevage, les autres CACS ou RCACS, tests de santé, TAN ou brevet doivent être obtenus dans un délai maximum de 2 ans ; toutes les récompenses obtenues avant sont valables pour l’homologation du titre. La demande d’homologation du titre de Champion de France doit être présentée au club de race dans un délai de 2 mois après l’obtention de la dernière récompense ou test de santé.

 

NB : Si un chien obtient le CACS du Championnat de France et le CACS de la Nationale la même année, ce dernier conserve ces récompenses, mais le RCACS de la deuxième exposition (Nationale) peut être transformée en CACS et peut prétendre au titre de champion de France.

Grâce à cette nouvelle organisation du Championnat, le candidat, son éleveur et son propriétaire gagnent un temps précieux pour communiquer sur le titre de champion.